LE QUOTIDIEN DU SECOURISTE #1

Qu’est ce que : ”Des hauts et débat, le quotidien du secouriste’’ ?

Tout d’abord c’est une initiative de quelques bénévoles souhaitant faire découvrir l’association, le bénévolat et les personnes qui la compose à travers de portraits, de reportages vidéos ou des transmissions en direct sur nos réseaux sociaux !

Le but de cette initiative est de faire découvrir le monde du bénévolat, en particulier celui de la ”Protection Civile 54” et de toucher des personnes qui n’osent pas franchir le pas.

Ces petits articles apparaîtront le plus souvent possible.

Fonctionnement : un bénévole sera choisi et répondra aux questions sur notre quotidien. Vous y trouverez aussi les dernières news ou un mot d’un membre de l’ADPC.

Concernant les « lives »,  nous essaierons d’en effectuer plusieurs. Les sujets seront divers et variés. Nous répondrons également en direct aux questions envoyées sur Facebook lors de nos diffusions.

À chacun de ses « lives » seront invités des bénévoles et/ou des partenaires de l’ADPC 54. Les débats seront ouverts et parleront du fonctionnement, des formations et de la vie de l’association.

Bienvenue dans le monde de la ‘’Protec 54’’ dont la devise est :

Entraide, Solidarité, Cohésion Et Amitié !!!

Emmanuel L. Directeur Départemental des Formations, nous accueille et nous parle de sa vie au sein de l’ADPC 54.

«J’ai voulu devenir bénévole afin d’apporter ma contribution par des actions citoyennes.»

Je suis parti à la rencontre de Manu, bénévole au sein de l’ADPC 54.

 Ce dernier a accepté de répondre à quelques questions alors qu’il était en poste sur un dispositif prévisionnel de secours  (DPS).

Emmanuel (dit ‘’le p’tit Manu”) a 30 ans et il est chef d’équipe sécurité et incendie dans un magasin de grande distribution où il est également formateur.

Bénévole au sein de l’ADPC 54 depuis juillet 2017, il tient le poste de Directeur de la Formation au sein du département depuis peu.

Ce père de deux enfants âgés de 5 et 9 ans, se confie à nous à propos de sa vie au sein de l’association.

A la question pourquoi notre association ? Il me répond spontanément « C’est l’association qui correspondait le plus à mes valeurs. »

A.S : «Comment s’est passé ton intégration au sein de notre association et comment trouves-tu l’ambiance avec les bénévoles ?»

E.L : «Mon intégration s’est très bien passée. Je me souviens que j’ai commencé par une formation avec toi Aurélien. C’était une formation sur l’utilisation des radios. Quand à la vie à l’ADPC, je trouve qu’il y a un très bon état d’esprit. J’y ai trouvé des gens avec des valeurs et un engagement sans faille. Je considère l’association comme ma famille.» Ce dernier reprend, «Pour moi, le dimanche, il y en a qui joue au foot. Tu vois c’est un jeu d’équipe, moi j’ai trouvé la mienne. On n’est pas 11, mais 182. Et je suis fier d’en faire partie.»

A.S : «Qu’elles sont tes missions au sein de l’ADPC 54 ?»

E.L : « Me concernant, je fais majoritairement de la formation. Des formations grand public : PSC1, GQS, SST… J’aime bien aussi participer aux ‘’matinées pour sauver’’ organisées par la ville. Cela nous permet de faire découvrir l’association et nos missions aux gens qui viennent à ces cessions.

Sinon j’ai un rôle qui demande des responsabilités et de l’investissement personnel. Je suis Directeur Départemental des Formations. Ma mission est de collecter et de gérer les demandes de formation, individuelle ou collective. Je les oriente ensuite selon leurs besoins. J’organise le planning et je gère, de ce fait, le pôle formation, composé de 9 formateurs actifs. Et bien sur, je participe aux différentes manifestations dès que je le peux.»

A.S : «Qu’est ce qui te plait Manu, dans ce que tu fais ?»

E.L : «Tout me plait. Je me sens utile auprès des citoyens en leur ramenant des réponses à leurs questions sur la partie formation aux premiers secours et j’aime contribuer au développement de celles-ci. Cela me permet de laisser une trace et une bonne image de l’association auprès des personnes qui viennent en formation chez nous. C’est une fierté de participer à l’évolution de l’association. Ce que je veux surtout c’est toucher le jeune public.»

A.S : «Et pourquoi le jeune public ?»

E.L : «Peut-être parce que je suis père de famille. Il est important pour moi que les jeunes participent aux actions de secours. Tout le public doit être formé. Les jeunes sont notre futur, et notre relève.»

A.S : «Qu’est-ce que la ‘’Protec’’ t’as apporté ?»

E.L : «D’abord une grande expérience en formation. Lorsque je suis arrivé, je n’étais formateur que depuis 2 mois. Grâce à la ”Protec” j’ai pu m’épanouir et me développer en terme de pédagogie et gérer mon stress quand je parle en publique.»

A.S : «Manu, que peux tu dire sur la Protection Civile et pourquoi la rejoindre ?»

E.L : «Écoute Aurélien, pour moi c’est une aventure humaine. C’est un engagement humain et c’est une fierté de porter haut les couleurs de la ”Protec”.

Je pense que l’on ne se rend pas compte de l’importance qu’a une association tant que l’on n’en fait pas partie, tout en sachant que nous sommes l’un des éléments moteur pour le secourisme… Cela entraîne aussi des conséquences dans la vie privée. Par exemple je bosse une à deux heures par jour pour l’association depuis chez moi après le travail.»

A.S : «On sait tous, nous bénévoles, que l’on doit faire quelques sacrifices. Nos familles sont directement concernées et plongées malgré elles dans notre monde. Comment la tienne ressent dans le quotidien ton engagement ?»

E.L : (éclat de rire) «Ma femme dit que je suis fou, mes amis aussi. Ils ne comprennent pas toujours, et spécialement le fait que je fasse cela gratuitement…

Et je tiens à remercier ma femme et mes fils qui me soutiennent dans ma démarche et mon engagement au quotidien.»

A.S : «Quel est le projet qui t’a été confié et qui te tient le plus à cœur ?»

E.L : «L’école des cadets…» On n’en dira pas plus.

A.S : «Merci Manu d’avoir pris le temps de  répondre à mes questions alors que tu es en poste de secours.»

E.L : «Non merci à toi pour l’initiative de nous permettre de nous exprimer et de faire découvrir notre monde.»

A.S : «Avant de nous quitter Manu, quel dicton ou citation te correspond le plus ?»

E.L «N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.» (ALBERT EINSTEIN)

Partager cet article